La Direction Générale a réuni les Organisations Syndicales, le jeudi 16 novembre, afin de définir ce que pourrait être le futur accord QVT selon l’accord national interprofessionnel du 19 juin 2013 et avant la loi REBSAMEN de 2015.

La direction générale nous a remis un document présentant le contexte règlementaire de l’obligation de négocier sur la QVT.

Selon l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail, 6 thèmes définissent la QVT :

  • Le travail,
  • Les relations personnelles,
  • L’environnement physique du travail,
  • L’organisation du travail,
  • La réalisation, le développement professionnel et la reconnaissance au travail,
  • La conciliation vie privée/vie professionnelle,

La QVT désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent l’amélioration des conditions de travail des salariés.La Direction Générale, selon elle, nous a fait un état des lieux des accords existants chez Dassault Aviation, accords prenant en compte tout ou partie des thèmes de la QVT.

Il ressort de cette présentation que la Direction Générale désire conserver l’ensemble des accords Société en vigueur et souhaite négocier à partir de la prochaine réunion des méthodes permettant d’aboutir à un accord QVT chez Dassault Aviation avant fin 2018.

La Direction Générale a retenu le fait de mettre en place un accord de méthode (définir le nombre de réunions, le calendrier et les thèmes abordés) pour cette négociation, accord de méthode proposé par la CGT lors de l’accord égalité professionnelle entre les Femmes et les Hommes.

Les objectifs de la Direction Générale pour les prochaines réunions sont :

  • Droit à la déconnexion,
  • Conditions de travail, santé et prévention des risques professionnels y compris des Risques Psycho-Sociaux,
  • Conciliation vie privée/vie professionnelle,
  • Valorisation et reconnaissance dans les relations de travail.

 La CGT proposera dès la deuxième réunion un projet d’accord QVT permettant et garantissant une réelle avancée en termes de Qualité de Vie au Travail pour les salariés.

 Commentaire CGT

La Direction Générale a soigneusement évité de se pencher sur la problématique RPS, point important qu’il ne faudra pas négliger.

La dégradation de travail, la non reconnaissance, la dévalorisation, l’atteinte aux libertés et la vie privée sont autant de facteurs de stress s’ils ne sont pas correctement évalués et traités que la CGT s’efforcera de faire prendre en compte pour un accord QVT de qualité.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *