La CGT était représentée par M. BRISE Christophe et M. LAVILLE Jean jacques pour débattre et être porteur de propositions lors de ce groupe de travail sur le transport collectif.

En introduction, Mme SEVAULT nous fait part que ce groupe de travail est le fruit de la demande d’organisations syndicales lors des dernières NAO.

Le but étant de réfléchir sur la facilité à l’accès des différents sites, limiter les émissions de carbone etc… De plus, la direction signale que toutes les idées doivent être mises sur la table sans pour autant qu’elle ne s’engage. Précision est faite qu’elle ne mettra pas plus d’argent sur les transports qu’à l’heure actuelle, mais affirme aussi qu’elle ne diminuera pas le budget.

Un bilan nous a été présenté sur ce qui se fait dans les différents sites : Bus, navette, covoiturage, véhicule personnel. Il en ressort que sur les différents chiffres connus en 2016, puisque tous les établissements n’ont pas fait le PDE (Plan de Déplacement Etablissement) qui sera  obligatoire en 2018, sur 8 252 salariés actifs, 1 181 prennent les transports en commun, 189 les transports collectifs d’entreprise, 6882 leur véhicule personnel.

Après analyse de la direction : les bus existants sont peu fréquentés, 80% des salariés se déplacent en véhicule personnel, les déplacements en 2 roues ne sont pas à encourager pour des raisons de sécurité (sur 102 Accidents de Trajet, 50 sont en 2 roues) et pour l’instant, l’expérience du covoiturage n’est pas concluante.

Propositions CGT :

  • Une cartographie de tous les sites (lieux d’habitation des salarié(e)s par rapport à leur établissement).
  • Favoriser le transport collectif d’entreprise.
  • Pour les navettes : Quelles soient conduites par un spécialiste de la route.
  • Prise en charge totale des frais kilométriques pour les salariés pratiquant le covoiturage.
  • Prise en charge totale des frais de route pour tous les salarié(e)s.
  • Mise en place de bornes électriques pour la recharge de tous véhicules (vélos, voitures, etc…).
  • Mise en place d’une indemnité kilométrique pour les salarié(e)s qui viennent en vélo.
  • Mise en place d’une prime pour les salariés qui viennent à vélo mais la Direction estime qu’elle la donne déjà avec la prime transport (0.71cts/jour).

Prochaine réunion le 30 janvier 2018 avec pour ordre du jour le détail du budget transport, les clauses de responsabilité du chauffeur des navettes et l’approfondissement du co voiturage.

Toutes les bonnes idées, pas « chères » sont les bienvenues.

Le 1er décembre 2017

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *