Christian Gastelier

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de notre collègue Christian Gastelier.

Il a décidé de mettre fin à ses jours et nous ne pouvons qu’imaginer sa détresse pour en arriver là. Nous pensons aussi à la peine de ses proches à qui nous adressons nos plus sincères condoléances.

On connaissait les difficultés personnelles qui ne l’ont pas épargné mais nous ne pouvons passer sous silence les circonstances dans lesquelles Christian a quitté l’entreprise il y quelques années pour partir en arrêt maladie.

Nous voulons rappeler ici comment la direction de Dassault Aviation a agi envers lui.

Il a été livré, ainsi que deux autres collègues, aux soupçons d’une enquête policière pour ce que la direction a appelé à l’époque un « sabotage » suite à une malfaçon anonyme sur voilure : La fameuse affaire de la gamelle percée.

A cette occasion les collègues soupçonnés, sans que l’on sache pourquoi eux et pas d’autres, s’étaient vu interrogés et fichés en règle au commissariat de Bordeaux avec prise d’empreintes, prélèvement salivaire pour ADN et photo !

Christian est surement celui d’entre eux qui fut le plus affecté par le traitement lamentable de cette affaire et nous ne l’avons pas revu depuis.

Nous tenons à rappeler ces faits car ils nous semblent révélateurs d’un manque de respect de la direction pour la personne humaine qui peut blesser gravement.

Christian a occupé des responsabilités syndicales à la CGT durant des années.

Nous garderons de lui le souvenir d’un compagnon d’atelier présent à nos côtés durant toute sa longue carrière puisqu’il est entré au service de Dassault Aviation en 1981.

40 années passées à fabriquer des avions dans les règles de l’art, nous garderons le souvenir de l’un des nôtres.

Les obsèques ont lieu aujourd’hui à 15h à l’église de Mios.

Christian Gastelier

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.