La première réunion s’est tenue mardi 23 mai à Saint Cloud.

La direction générale nous a remis un bilan des années 2015/2016 de suivi de l’accord égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Ce bilan se décompose ainsi :

Sensibilisation des membres du CE :

  • 11 sessions de sensibilisation à la diversité pour 133 élus CE.

Communication interne :

  • Diffusion d’un article dans le Dassault Magazine pour « Agir pour la parité ».
  • Ouverture d’une plateforme « Ambassadeur métier au féminin ».
  • Mise à jour des plaquettes égalité professionnelle.

Actions sur l’orientation en enseignement :

  • Organisation d’une journée « Ambassadeur métier au féminin » pour 189 lycéennes.
  • Participation aux évènements « elles bougent ».
  • Partenariats écoles.

 Embauches féminines :

     2015/2016   Objectif
Cadres        26.28 %       25 %
Non cadres        26.82 %       20 %
Alternants        18,00 %       25 %
Stagiaires        24.01 %       25 %

 

Promotions et Augmentations Individuelles Cadres et Non cadres :

  • Le pourcentage de promotions et d’Augmentations Individuelles entre les femmes et les hommes pour les années 2015/2016 est sensiblement équivalent.

Formation :

  • 76 % des femmes et 73 % des hommes ont bénéficié d’au moins une action de formation en 2015.
  • 64 % des femmes et 69 % des hommes ont bénéficié d’au moins une action de formation en 2016.

 Congés maternité/paternité pour les années 2015/2016 :

  • 105 personnes ont eu un congé de maternité.
  • 464 personnes ont eu un congé de paternité.
  • 7 femmes et 1 homme ont bénéficié d’un congé parental.

Autorisations d’absence payées pour se rendre examens pré et/ou postnataux pour 2015/2016 :

  • 172 hommes pour 326 autorisations d’absence payées,

Enfants malades 2015/2016 :

  • 3696 demi-journées ont été prises en 2015 par 1111 personnes.
  • 3836 demi-journées ont été prises en 2016 par 1157 personnes.

Temps partiel au 31 décembre 2016

  • 117 hommes, soit 2 % et 259 femmes, soit 18 % ont bénéficié d’un temps partiel.

 

Commentaire CGT

Nous constatons que la direction Générale a atteint ses objectifs sur l’embauche des femmes dans les catégories cadres et non cadres, mais qu’elle est en difficulté pour attirer des profils féminins en production, pour les alternants et stagiaires, malgré un partenariat avec des écoles.

La CGT a rappelé l’existence d’une différence salariale annuelle significative entre les femmes et les hommes chez les cadres ≥100, de 11000 €, d’après un document communiqué par la Direction Générale lors des NAO 2017.

La CGT a réclamé de nouveau la suppression de cette inégalité de traitement salariale.

La Direction se défend en prétextant que les femmes sont plus jeunes, n’ont pas la même formation et qu’elles ont un diplôme inférieur, en se basant  sur le rapport d’un cabinet extérieur Altédia.

La CGT a réclamé, tel que prévu par la circulaire ministérielle du 19 avril 2007, le détail de l’indicateur présenté en page 15 par coefficient (170, 180, 190, etc…) et non pas seulement par niveau afin de pouvoir obtenir une analyse fine des éventuels écarts.

La CGT a demandé le passage de 12  à 16 ans pour le droit d’absence enfant malade.

La CGT a demandé la dissociation de l’indicateur « salarié à temps partiel » afin de prendre en compte les congés parentaux en temps partiel.

La CGT fera de nouvelles propositions lors de la prochaine réunion qui se tiendra le 28 juin.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *