Compte rendu CSE du 25 Mars 2021

  1. Effectifs :
  • Entrées / Sorties :

Il est à noter que le nombre de femme sur site diminue de deux unités puisqu’une salarié-e est partie à la retraite et qu’une apprentie a été mutée sur Mérignac. A l’inverse le nombre de salariés hommes augmente de deux personnes puisqu’un technicien Informatique est enregistré ainsi qu’un salarié à la pyrotechnie. Donc notre établissement est composé de :

  • 476 personnes : 396 hommes et 80 femmes
  • 11 apprentis
  • 15 Non Actifs
  • 8 intérimaires « ateliers » et 6 intérimaires dits « Non Spécifique »

 

  • Tableau des effectifs Sous-Traitants Insitu :

 

  Spécifique Atelier Préparation
AAA 31 2
SPI 11 0
DERICHEBOURG 15 0
SAFRAN 3 0
ALTRAN 0 6
EXCENT 0 12
ECH 0 18
EXPLEO 0 11
total 60 49

 

  • Divers

Les salarié-e-s de Martignas actuellement en expatriation à NAGPUR en Inde, vont nous livrer les premiers gouvernails conçus avec la coopération Indienne. Il est à noter que l’Inde vit actuellement une nouvelle vague importante de cas positif au Covid.

 

  1. Point des fabrications en cours :
  • A fin Janvier, nous avons livré à l’établissement de Mérignac :
  • 2 voilures Rafale soit 246 sur 298
  • 2 dérives Rafale, 74 sur 129
  • 1 jeu de canard Rafale, 63 sur 116
  • 1 voilure Legacy, 587 sur 625
  • 0 voilure 7X, 300 sur 302
  • 0 voilure 8X, 92 sur 120
  • 1 voilure 6X.

 

  1. Information sur le contrat Bus

A la suite d’une présentation détaillée mais certainement erroné (sur le taux de fréquentation des lignes de bus) le Directeur nous annonce vouloir supprimer dans un premier temps deux lignes de bus. Les lignes de Bègles (emprunté par deux salarié-e-s dixit le Directeur) et de Léognan (utilisé quant à elle part une seule personne) seraient donc tout simplement abandonnées à la fin juillet. La CGT trouve cette décision radicale et estime qu’il est d’abord nécessaire de mettre en place un groupe de travail sur cette problématique avant de prendre une telle décision. En effet, ces transports collectifs doivent être plus efficaces, la CGT souhaite revoir les lignes, les horaires et les modalités. La RH a semblé être à l’écoute puisqu’elle devrait lancer un groupe de travail composé d’un représentant des chefs de bus, le secrétaire du CSSCT et deux représentants par Organisation Syndicale. Concernant la CGT, Frédéric SIMON et Jean-Jacques LAVILLE participeront à ce groupe de travail et veilleront à ce que ces réunions ne soit pas une caution à la disparition de cet acquis.

  • Concernant les programmes, voici leurs évolutions :

La Direction nous a principalement évoqué la situation à la Pyro qui connait de gros problèmes notamment ceux qui touchent l’ensemble des programmes avec la mise en place difficile du nouveau programme SAP. La Direction reconnait une situation critique qui pourrait durait encore une quinzaine de jours avec un retour à la normal pour les congés.

Le Plan De Rattrapage de la pyrotechnie est donc ralenti puisque le problème technique sur des lots de cartouches dont l’analyse est toujours en cours. Cependant la décision a été prise de continuer la fabrication de ces cartouches malgré un risque potentiel de tout mettre à la poubelle.

Compte rendu CSE de mars 2021

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.