CR CGT de la Réunion d’Échanges du 14 mai 2020 concernant l’Accord « relatif à l’accompagnement des périodes d’activité partielle »

En préambule, la CGT a lu une déclaration dénonçant le non-respect des différents accords en vigueur et des problématiques rencontrées par les salariés en activité sur site.

1. Le premier point abordé a été le dépôt de jour dans le CET

La DG a rédigé et fait parvenir aux services RH une Note d’application formalisant les conditions de dépose des jours de congés au CET, et plus particulièrement, restreignant cette dépose, à 1 jour de congé par semaine travaillée, ceci, soi-disant, par souci d’équité des salariés en fonction de leur durée de présence sur site.

Les autres OS sont en accord avec la DG sur le fond (conditions de dépose) mais ont seulement dénoncé la forme par laquelle, la DG avait appliqué ces conditions, c’est à dire, sans avoir préalablement été prévenu !

Seule la CGT a tenté de faire comprendre à la DG que cette note ne respectait pas l’Accord « CET » ainsi que de la rédaction très claire, de l’Accord « relatif à l’accompagnement des périodes d’activité partielle ».

Malheureusement la DG est restée sourde à nos remarques.

Pire, quand la CGT a demandé le respect de ces Accords, la DG à fait le chantage à la validation des demandes faites par les salariés, validations soumises au bon vouloir de la hiérarchie, conformément à l’accord

Pourtant il reste, suivant la DG, 2,75 jours en moyenne par salarié, ce qui est peu, ceci permettant à chaque salarié de déposer ces jours restant au CET et respecter l’Accord CET !téléchargement.docx

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.