Jeudi 04 Octobre s’est tenu le CCE, en présence de MM SEGALEN et PETIT, l’ordre du jour portait principalement sur les comptes semestriels de la société.

Financièrement cette année encore pour la société tout va bien, chaque année l’expert du CCE peine à trouver les mots pour exprimer

cette « opulence de d’argent » :

  • Des prise de commandes en forte hausse à 2,8 milliards d’€uros, le double de 2017 !
  • Un résultat net ajusté en hausse de 200 millions d’€uros et en croissance de 30 % en 2 ans !
  • La trésorerie atteint un niveau record à plus de 5 Milliards d’€uros en progression de 909 Millions d’€ par rapport à 2017 (3,84 Md€).

Malheureusement au moment de passer aux données sociales, les termes sont bien moins élogieux : «  baisse de l’effectif, embauche prévues au 2éme semestre non chiffrées, sous traitance et intérim en hausse de 10.5 % en fabrication, de 18 % en préparation… »

PLAN DE TRANSFORMATION

La direction se dit satisfaite des premiers transferts des services TME et CDE d’Argenteuil vers Mérignac.

Pourtant, 2 ans après le lancement du plan de transformation celui-ci reste toujours aussi  flou tant pour le personnel que pour les équipes de direction des différents établissements.

Les constructions des bâtiments prévus sur les sites de Mérignac, Martignas et Seclin prennent du retard, ce qui complique de nombreuses situations personnelles. Beaucoup de salariés concernés par une éventuelle mobilité ne peuvent se projeter vers l’avenir et les réponses aux questions de vos élus CGT sont toutes aussi floues ! ! !

Après des explications peu convaincantes, la direction finit par se justifier par une pirouette : «  il n’y a aucun problème puisque ce plan de transformation doit s’étaler sur 10 ans  » !

Concernant l’avenir d’Argenteuil, la réponse promise pour « fin 2018 » par le PDG à été évoquée par M. Segalen : « Ce n’est pas de la mauvaise volonté que de prendre du temps, il y aura un NEW Argenteuil ». Il nous dit  être « frustré par la lenteur du processus du choix du nouvel Argenteuil », mais rappelle que ce sujet « engage la société pour les décennies à venir  ».

Monsieur Segalen ajoute que « Monsieur Trappier au CCE de juillet 2018 souhaitait une réponse en fin d’année. J’espère avoir des réponses sur le nouvel établissement Argenteuil ainsi que sur les différentes opérations composites à Biarritz au prochain CCE de Janvier 2019 ».

PLAN DE CHARGE ET INDUSTRIALISATION

Aucune modification des plans de charges et d’évolution de cadences n’ont été annoncé par rapport au CCE de juillet dernier.

  • FALCON  : maintien de l’objectif de livraison, à fin 2018, de 40 avions dont 15 livrés à ce jour.
  • RAFALE : maintien de l’objectif de livraison, à fin 2018, de 12 avions (3 France et 9 Egypte) dont 2 livrés à ce jour.
ETAT DES COMMANDES RAFALE
  Commandés Livrés Reste à livrer
France 180 151 29
EGYPTE 24 14 10
QATAR 36 0 36
INDE 36 0 36

 

EFFECTIFS

233 CFC ont été acceptés sur 236 pour les années 2017/2018/2019 se décomposant ainsi : 127 en 2017, 91 en 2018 et 15 en 2019.

 Au 30 juin 2018, nous sommes 7 736 actifs contre 7 854 le 30 juin 2017, soit –118, les spécifiques fabrications ont été particulièrement touché par cette baisse drastique des effectifs perdant ainsi 108 emplois.

Malgré ces chiffres,  Monsieur Petit continue à affirmer qu’aucune perte d’emploi ne sera à déplorer à fin 2018, voir même un effectif supérieur à celui de fin 2017.

Affaire à suivre, ’les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent’ .

 

DFS

COMPAGNIE AÉRIENNE

DA n’émet aucune inquiétude quant aux conditions de travail des pilotes suite à l’alerte lancée cet été en CCE par les élus.

Cette conclusion s’appuie sur :

  • L’étude d’un rapport d’audit de l’Autorité
  • Le retour d’information du Chef Pilote DA.

Pour DA, le départ des pilotes pour AIR FRANCE est normal, « AF paie plus » !

La preuve flagrante du problème salarial et social chez DFS !

En contrepartie, DFS a embauché 4 jeunes pilotes.

MAINTENANCE

Au travers de ses filiales basées dans l’hémisphère Ouest et Est, DA détient 40 % de part de marché de la maintenance sur FALCON, les 60 % restants sont réparties dans des stations « MULTI CARTES ».

DA n’est pas encore présent sur le continent asiatique.

Alerté par la CGT, pour DA et DFS, le départ des techniciens pour la concurrence n’est pas alarmant, « L’herbe etant plus verte ailleurs » pour la DG.

Une nouvelle preuve du problème salarial et social chez DFS !

Pour la CGT, il est grand temps de DFS se réapproprie le marché de la maintenance FALCON afin de garantir à ses clients la meilleur qualité de service et pérenniser charge et emplois chez DFS permettant hausse salariale et meilleur climat social.

COMMENTAIRE CGT

Après ce CCE des comptes semestriels, notre syndicat CGT, vos élus placent comme une priorité absolue l’amélioration des conditions de vie pour nos familles, par une augmentation des salaires par un véritable partage des richesses.

Chez Dassault, comme partout, nous vivons dans un contexte de pression de plus en plus forte sur le social. Cela n’a rien de fatal, ni d’inéluctable. Eric Trappier  et Loïc Segalen nous voudraient résignés.

Démontrons-leur qu’il en est tout autre et relevons le défi !

Les richesses créées par le travail sont colossales. La CGT vous propose en cette rentrée 2018, de troubler la sérénité des actionnaires.

Pour la CGT, vos revendications, vos aspirations de progrès social, d’augmentation forte des salaires, la défense de l’emploi chez Dassault, passent par la mobilisation.

En cette période bien périlleuse pour l’avenir social, sur la remise en cause de nombreuses conquêtes il y a peu de place à l’attentisme !

Préparons-nous à l’essentiel, mobilisons-nous afin de non seulement, nous faire entendre, mais aussi de faire aboutir nos revendications.

Dans un contexte et un climat social complexes, l’outil syndical nous rappelle combien s’organiser collectivement pour se défendre, proposer, innover et gagner des conquêtes sociales est d’une importance majeure.

Cette ambition sociale, la CGT la porte et la transmet depuis sa création en 1895.

Mettons à l’ordre du jour, le partage des richesses créées.

Construisons ensemble ce dont nous avons besoin !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *