ERREUR DE CASTING ! ! !

Depuis le début de l’année, que ce soit en CCE ou en négociation centrale, la Direction Générale nous promet des embauches (environ 600 au niveau société) dans toutes les catégories et services.

Lors des 2 derniers CE, c’est, cette fois-ci,  la Direction Locale qui nous promettait l’embauche des intérimaires qui étaient dans nos murs depuis le début de l’année. Pour ceux qui ne seraient pas embauchés leur mission serait quand même reconduite au retour des congés.

Alors que la Direction Locale leur avait fait caresser l’espoir d’une embauche, le couperet est tombé le dernier jour leur signifiant qu’ils n’étaient pas embauchés et ne seraient pas non plus reconduits en intérim.

La qualité déplorable du relationnel humain qui caractérise les méthodes de  cette équipe préposée aux entretiens, fût qu’on ait prévenu ces intérimaires seulement 3 heures avant de quitter l’établissement.

Qui a pris cette décision ?

Les décisionnaires finaux, du directeur au N plus 2 en passant par la RRH ne connaissent pas ces salariés.

Ces intérimaires ont donc été vus en entretien par des personnes qui ne tiennent pas compte des avis de ceux qui les fréquentent au quotidien (compagnons, agent de maitrise). Il est regrettable que le pouvoir décisionnel fasse fi des remarques du personnel de proximité.

Eux qui pensaient partir serein en congé, tout est à recommencer ! ! !

Pourtant, ces intérimaires se sont conformés aux exigences requises pour la fabrication de nos avions, se sont soumis aux règles de fonctionnement de notre établissement, ont fait preuve d’un état d’esprit positif dans le travail.embauches ratées (1)

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *