Une nouvelle fois, cette réunion a porté essentiellement sur les incitations aux départs en retraite des salariés ayant leurs droits au 31 décembre 2016 ainsi que sur les Congés de Fin de Carrière.

Nous sommes revenus en premier sur le payement par la DG de la 5ème semaine pour les salariés, nouvellement embauchés et n’ayant pas acquis suffisamment de jours de congés.

La DG campe sur sa position et refuse toujours de les payer se mettant en porte à faux vis-à-vis du Code du Travail.

Nous espérons que la DG revienne à de meilleurs sentiments envers ces jeunes salariés, cela ne concernant qu’une poignée de jeunes embauchés.

 

  • Incitation aux départs volontaires à la retraite

La DG estime à +/- 200 le nombre de salariés pouvant être concernés.

Tous les salariés remplissant les conditions pour quitter l’entreprise à partir du 31 juillet et au plus tard le 31 décembre 2016 bénéficieront des mesures suivantes :

  • Indemnité de Départ majoré de 2 mois de préavis non effectué,
  • Du paiement des jours de CET non pris,
  • Solde de tout compte comprenant, l’Indemnité compensatrice des congés payés, congés d’ancienneté JRTT acquis et non pris à la date de départ,
  • Congés Fin de Carrière

La DG estime à +/- 160, 180 le nombre de salariés pouvant être concernés.

 La dernière mouture du projet proposé par la DG est toujours en négociations.

  • Justifier d’au moins 10 ans d’ancienneté pour y accéder,
  • Ne pas réunir les conditions requises pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein au moment de rentrer dans le dispositif,
  • Le salarié doit avoir acquis ses droits et avoir l’Age requis pour une retraite à taux plein entre le 01/02/2017 et le 31/12/2017. Le CFC doit débuter entre le 01/11/2016 et le 01/10/2017,
  • La durée du congé est comprise entre 3 mois et 12 mois avec un salaire maintenu à 65% du brut.
  • Le salarié bénéficiera de la Participation et de l’intéressement en proportion de son allocation,
  • L’allocation brut mensuelle ne pourra pas être inférieure à 1950€ brut,

Toutes les OS ont demandé à ce que le montant brut d’allocation de 65% soit revu à la hausse.

La délégation CGT a demandé une avance à faire valoir sur l’indemnité de départ de façon à augmenter le revenu mensuel permettant de se rapprocher du salaire en activité ainsi qu’une prime de détermination de 2 mois de salaire.

Prochaine Négo le 15 septembre, 9h30.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *